Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au gui nouveau ! Au gui fleuri !

par Daniela

 
Comment peut-on ne pas être mystifié par une plante si singulière, si énigmatique ? Plante aérienne… plante des esprits. Pour les Celtes et les Gaulois, la plante était magique et surtout sacrée, seul l'était, cependant, le gui parasitant le chêne. Lors d'une cérémonie religieuse tenue six lunes après le solstice d'hiver, un druide vêtu de blanc grimpait à la cime d'un chêne et récoltait à l'aide d'une serpe en or touffes et rameaux, ceux-ci devaient être recueillis dans un drap blanc avant qu'ils ne touchent le sol pour conserver leur pouvoir magique
Le rite était consacré par le sacrifice de deux bœufs blancs. Le grand prêtre distribuait alors les rameaux aux participants en criant : « Au gui l'an neuf », la nouvelle année débutait. On suspendait le gui dans les maisons ou on le portait sur soi. C'était une panacée : le gui chassait les mauvais esprits, purifiait l'âme, guérissait le corps, neutralisait les poisons, assurait la fécondité des troupeaux, permettait de voir les fantômes et de les faire parler ! Tout comme pour le houx, conserver cette plante dans la maison en hiver était une invitation aux bons esprits de la forêt à venir y trouver refuge. De là, peut-être, la coutume de suspendre le gui dans les maisons au temps des fêtes
À une autre époque, les moines nommaient le gui « bois de la Sainte-Croix ». Il aurait été réduit d'arbre en buisson parasitique à la suite de l'utilisation de son bois pour la construction de la croix du Christ ! Voilà encore une manière élégante d'expliquer l'inexplicable. Une légende serbe racontait qu'un trésor était caché au pied de l'arbre portant du gui. En France et en Angleterre, il fallait couvrir la table de rameaux de gui pour s'assurer d'une moisson abondante et de troupeaux féconds. Des pouvoirs magiques étaient reconnus au gui chez les Grecs également, où il était associé à Hermès, grand messager de l'Olympe mais aussi dieu de la santé. Une légende scandinave (dont on trouve différentes versions) veut que le dieu soleil Baldut, supposé invulnérable, ait été tué par une flèche fabriquée avec une tige de gui par le démon Loki. La mère du dieu soleil, Preyla, implorant aux autres dieux son retour à la vie, promit d'embrasser quiconque passerait sous le gui. Celui-ci devint le symbole de l'amour et du pardon. De là vient peut-ètre la coutume de s'embrasser sous le gui.

collage-copie-15.jpg
Commenter cet article

bafab 11/01/2008 15:20

très joli ce couloir paré de gui...

Zazalée 05/01/2008 14:24

Très beau ce corridor et belle histoire ! Très bonne Année Déco à toi Danièla

Audrey 31/12/2007 00:55

C'est vrai que quand on y pense le gui est la pire maladie qui puisse tomber sur un arbre et pourtant c'est si joli! en tout cas merci pour l'histoire tout autour de cette plante qui représente tant noël! Je te souhaite de très bonnes fêtes de fin d'année Daniela!

jardin secret 30/12/2007 20:33

Oups, oui je vois tu as eu de la chance de pouvoir cueillir du gui, j'en vois le long des routes, suspendus mais tellement haut haut!! Merci de ta visite je découvre avec plaisir ton blog surlequel je m'en vais me promener, bonne et heureuse année 2008, Brigitte!

Isa 30/12/2007 10:49

Merci Daniéla de nous faire profiter de ta culture ( en ce qui me concerne ce n'est pas de trop.) c'est très interessant Ton couloir est superbe par avance tous mes meilleurs voeux.Surtout Bonheur et Santé !

sonia 29/12/2007 20:30

Magnifique ton gui !!!! j'adore ça mais j'suis trop p'tite pour l'attraper !!!! Biz ! Et bonne année 2008 à toi également ! merci d'être passée chez moi ! :-))

tema 29/12/2007 18:56

j'aime beaucoup cette plante avec ses feuilles si particulièrs et ses jolies baies blanc nacré!! merci pour toutes ces infos!!

florence 29/12/2007 10:38

Moi aussi j'adore cette plante, le plaisir de la trouver dans la nature, la difficulté de la cueillir, puis le bonheur de l'installer ...
Bonne Année à toi.
Florence
PS : elle sont très bien tes portes !!!

Eeva Liisa 28/12/2007 23:06

Tes explications sont très intéressantes et je ne connaissais pas certains détails. Donc j'adore découvrir. Tes photos sont superbes comme d'habitude. A très bientôt. Je t'embrasse

comptoirpatine 28/12/2007 21:37

C'est superbe miss !!!J'aime beaucoup ce gui sur les appliques. Lors de mes balades je le vois sur les arbres mais c'est beaucoup trop haut pour moi, zut alors. gros bisous

dahuete 28/12/2007 17:16

Bien tes explications sur le gui, je n'en connaissais pas la moitié ! Gros bisous et bonne soirée.

naphtaline 28/12/2007 15:14

mais dis moi où a-tu appris tout ça? bravo pour les explications! ton gui a pris une joli place dans ta maison bises naphtaline

La Grise Souris 28/12/2007 11:33

Encore moi...As tu remarqué ton post du 12 décembre où les images sont éffacées et remplacés par le logo de Over-blog ? Que se passe t-il? pareil dans "le swap chez capharnaum !
Bises
Brigitte

La Grise Souris 28/12/2007 11:29

Jolie histoire, tu nous l'apprends bien§
joli couloir et chaleureux. j'imagine bien que toute ta famille va s'embrasser dans cet endroit !Bonne journée.
brigitte

belette 28/12/2007 11:02

Un joli post sur le gui. je ne connaissais pas son histoire...

Tes photos sont vraiment très jolies. Cette sensation de chaleur, de sobriété et de légèreté qui se dégage dans ta maison.... apaisant

Merci pour tes petits mots apaisants eux aussi

pompoko 28/12/2007 10:15

Merci pour ces explications, je ne savais pas, c'est très interessant. Tous mes voeux

esprit classique 28/12/2007 09:30

Bonjour Daniéla,
Je n'ai pas perdu une miette de tes explications sur le gui. Merci, car il y a beaucoup de choses que je ne savais pas.
Belle journée.
MARIE6aNGE