Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une belle exposition à voir !

par Daniela

Comme je vous le disais hier, l'exposition qui se tient actuellement au muséum d'Histoire Naturelle et qui a pour thème les perles, fut vraiment très enrichissante. On y apprend beaucoup de choses, et bien sûr on peut y admirer de très jolis bijoux. 

Un petit résumé, histoire de vous donner envie d'y aller si vous n'êtes pas trop loin de Paris ! et sinon, vous pouvez toujours taper :
http://www2.mnhn.fr/perles/main.html et faire une visite virtuelle  !

collage-copie-18.jpg



 
Les perles sont de petites billes, generalement de couleur blanche, créées par certains mollusques principalement les huîtres. Quand un objet irritant passe à l'intérieur de la coquille, l'animal réagit en entourant l'objet d'une couche decarbonate de calcium . Ce mélange est appelé nacre.
Autrefois uniquement obtenues par le hasard, les perles font aujourd'hui l'objet d'une culture (perliculture). Elle a été mise au point par les Japonais du début du XXe siècle aux années 1970. Depuis, le secret de leur technique s'est répandu dans tout les archipels de l'océan Pacifique, et la Polynésie française est le principal producteur.
Les premiers essais de culture des perles sont anciens : les Chinois introduisaient des statuettes de Bouddha dans les huîtres en guise de nucleus, mais ce sont les Japonais To Kichi Nishikawa, Tatsuhei Mise et surtout Kokichi Mikimoto (1858-1954) qui réussissent à mettre la technique au point, et en font une industrie.

Beaucoup d'huîtres meurent après la greffe : environ dix pour cent immédiatement, et dix pour cent dans les deux ans. Un tiers des huîtres rejettent le nucléus et la nacre sécrétée par le greffon forme alors un keshi (graine de pavot en japonais), une sorte de perle manquée. Un cinquième des huîtres greffées produisent une perle inutilisable. Sur les trente pour cent de greffons donnant une perle utilisable, seul un pour cent font des perles parfaites.
Dans certaines variétés d'huîtres, on pose un noyau contre la coquille : c'est le mabé, une demi-perle enchassée dans de la nacre. C'est Coco Chanel qui rendit ces mabés « populaires », montés en boucles d'oreille ainsi que ses fameux sautoirs. 


coco-chanel.jpg

Commenter cet article

Isa 13/01/2008 19:32

merci pour ce cours theorique, j'en étais restée au petit grain de sable dans l'huitre et cette exposition nous fait découvrir un monde fantastique .

Rosie 13/01/2008 03:36

Juste un p'tit coucou en passant pour te souhaiter une belle journée, Daniela.

Bon dimanche et bisous de ta p'tite cousine du Québec.

lili 12/01/2008 17:04

Merci pour ce petit historique de la perle - bisous

mirabelle 12/01/2008 16:55

BELLE EXPOSITION
Bonsoir et merci pour ton passage, ton blog est très ravissant.
Je te découvre moi aussi avec beaucoup d'émerveillement
si tu le permet je te rajoute sur mes liens
bises
A la prochaine visite
Véro

mayeul and co 12/01/2008 16:24

Bon, je viens de mettre le mabé dand mon huitre de la côte normande et je te dirai le résultat !
Daniela je voudrais le dernier acte de la pièce, épilogue de notre jeu qui a eu du succès si j'en crois les visites positives face à cette foule de belle découverte ! Comme tu veux, texte, poème, dessin, photos ou autre qui exprime ta vision de ton Noël !

dahuete 12/01/2008 15:11

Dis moi Daniela as tu résister à la tentation des Perles ?

Mamilou 12/01/2008 09:57

Merci Daniela pour cet historique ! Quant à moi je possède une parure : collier + bracelet que je ne mets pas assez souvent d'ailleurs !
Chantal ou Mamilou

Rosie 12/01/2008 03:36

J'avais hâte de lire tes impressions sur cette exposition des perles.

Ah! les photos sont magnifiques et que dire des colliers, tout simplement superbes. Chanceuse d'avoir vu de tes yeux tout cela.

Merci aussi de nous avoir fait un si beau résumé sur les perles, très apprécié, j'ai appris beaucoup sur celles-ci.

Bon samedi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.